ASSOCIATION SPORTIVE DES PORTUGAIS DE CHATELLERAULT : site officiel du club de foot de CHATELLERAULT - footeo

COUPE DE FRANCE

9 octobre 2018 - 08:26

Aujourd'hui sur la nouvelle république :

Jordan Téco (à gauche, ici contre Cozes au 4e tour) est revenu aux Portugais après un passage enrichissant à Montmorillon. 
© (Photo cor., Mickaël Pichon)

Les Portugais Châtellerault chers à Luis Da Silva vont disputer leur quatrième 5e tour depuis 2007. Face à Trélissac, un adversaire d’un calibre inédit.

L’émulation joue à plein

Dimanche, pour la première fois dans l’histoire du club, les Portugais Châtellerault vont croiser la route d’un adversaire de niveau national. Trélissac (N2), en l’occurrence, qui évolue au 4e rang dans la hiérarchie. Un événement. « C’est une grande fierté pour notre club. Les joueurs sont attachés à la coupe. Pour les maillots d’abord, ensuite parce que c’est une compétition qui provoque des émotions », balise Luis Da Silva, l’emblématique personnalité du club depuis 1994. Les dernières sensations remontent au 30 septembre avec la qualification décrochée avec panache aux dépens de Cozes, Régional 1 (3-0). « Sans doute notre meilleure sortie depuis longtemps. On s’est créé beaucoup d’occasions, on a maîtrisé le match », poursuit Luis Da Silva, supporter invétéré du FC Porto.
Voilà donc les Châtelleraudais (4e en R3) de retour au 5e tour, sept ans après une campagne qui les avait conduits un peu plus loin (6e tour en 2011-2012). « On s’était fait éliminer à Nouaillé, alors en DHR(2-1), qui allait tomber ensuite contre Troyes (L2) », se souvient Luis. Depuis, les Portugais ont toujours buté sur le 3e tour, alors qu’ils avaient atteint deux fois le 5e en 2007 puis deux ans plus tard (2009).
Le parcours actuel ne tombe pas du ciel. « Depuis trois ans, on végétait. On est descendus en PH puis en PL avant de retrouver la PH (R3) cette saison. On est allé chercher des joueurs du Châtelleraudais qui ont bonifié l’équipe grâce à une culture club. A l’image de Jordan Téco (buteur contre Cozes), de retour chez nous après avoir participé à l’accession de Montmorillon en N3. » Au total, Luis Da Silva possède une vingtaine d’éléments interchangeables. « Aujourd’hui, j’ai un banc et je m’appuie sur un effectif homogène où l’émulation joue à plein. »
Lors du tirage au sort, à Puymoyen, Luis Da Silva a rencontré le coach trélissacois Pavlé Vostanic. « Nous avons échangé, il est satisfait du tirage. Pour ma part, j’aurais préféré le SOC pour des raisons évidentes mais je préfère recevoir une grosse cylindrée que d’aller à Verrières sans garantie de passer. Quitte à chuter autant que ce soit contre une N2 », conclut le papa de Hugo (U17 SOC) et Pablo (U9 Portugais). La relève est en marche.

Commentaires

ASPC 1 - R3 Ligue
janv.
Cerizay Co
janv.
ASPC 2 - D3 District
janv.
La Pallu
févr.
Marigny St Leger

MATCHS DU WEEK-END

 

  -Samedi 8 décembre 2018

Cerizay  -  St Sauveur Reporté

  -Dimanche 9 décembre  2018

St Varent Pierregeay  1-2  SO Châtellerault 2  

Poitiers 3 Cités  1-0  Beaumont  

ARBRE DE NOËL